Projet BIJOU

« La truffe de Bourgogne, un produit de qualIté à forte valeur aJOUtée »

L’objectif majeur du projet Bijou est d'amplifier (i) la promotion de truffes de qualité avec notamment le développement d’indicateurs de cette qualité et de  provenance des truffes, (ii) de l’optimisation de la production en vergers truffiers par le développement d’itinéraires de cultures anticipant les changements climatiques, ainsi que (iii) la protection des ressources naturelles en phase avec la gestion forestière. 

 

Pour répondre à ces objectifs 3 actions seront développées au sein du projet Bijou par le consortium de partenaires :

 

Action 1 : il s’agit ici de développer (i) des outils moléculaires d’identification de la provenance des truffes et (ii) un outil de référencement du stade de maturité, en corrélation avec les qualités organoleptiques de la truffe de Bourgogne

 

Action 2 : vise à développer des outils d’évaluation et d’amélioration de la production  en verger truffier :

  • par la mise au point d’itinéraires techniques innovants (i) dans des conditions de fond de vallon inondables dans la truffière pilote de Leuglay créée en 2013 et
  •  (ii) sur plateau calcaire sec dans une truffière expérimentale qui sera établie au domaine de la Cras dans le cadre du projet.

 

Action 3 : en milieu naturel forestier :

  • (i) par l’analyse de la distribution de la truffe de Bourgogne en corrélation avec les facteurs du milieu (sol, végétation, typage forestier) dans le massif de Val Suzon et
  •  (ii) la caractérisation (localisation, éléments du milieu) de la production annuelle de deux parcelles de forêt  en vue d’y établir une expérimentation d’éclaircie.

(iii) établissement des expérimentations d’éclaircies sur les 2 parcelles étudiées

Caractère innovant du projet BIJOU

 

La réglette de maturité – un outil nécessaire et utile, à développer : La mise au point d’un outil facile à utiliser, basé sur la couleur et les qualités organoleptiques  de la truffe de Bourgogne n’a pas d’équivalent. Cette partie du projet est  totalement pionnière et pourra, une fois réalisée, faire l’objet d’adaptations à d’autres espèces de truffes en France où à l’étranger.

 

Des itinéraires techniques existent déjà pour la culture de la truffe de Bourgogne en vergers truffiers. Toutefois, ces pratiques sont empiriques, parfois contradictoires, et sont loin de répondre à toutes les questions des  trufficulteurs. Les données manquent lorsqu’on est en conditions particulières de milieu. La truffière Pilote de Leuglay,  devrait permettre de montrer qu’on peut installer des vergers truffiers dans des vallées temporairement inondables. Ce résultat attendu sera totalement nouveau, puisque l’intolérance des truffes aux excès d’eau faisait jusque là déconseiller sa culture dans de tels sites. Par ailleurs, l’absence de dispositifs expérimentaux dédiés aux itinéraires techniques en conditions de milieu sec, permettant de répondre aux changements climatiques en cours,  souligne l’intérêt majeur du projet d’installation du dispositif de la Cras, auquel participent des chercheurs de l’Université , de l’INRA ou du CTIFL. Ce projet n’a aucun équivalent et les itinéraires de culture nouvellement développés et validés pourront ensuite faire l’objet d’adaptation à d’autres sites ou espèces truffières (en fonction des besoins de celles-ci)

 

Un référencement forestier : Il n’existe aucune étude qui établisse la distribution des truffes de Bourgogne à l’échelle d’un massif forestier, et qui la relie aux facteurs du milieu et à la sylviculture. Par ailleurs, jamais n’a été expérimenté l’effet de différents niveaux d’éclaircie ou de coupe forestière sur l’évolution de la production de truffes,  cette partie du projet  est également innovante.

 

Les résultats attendus du projet BIJOU :

 

La création d’outils de contrôle de la provenance et de la qualité des truffes de Bourgogne améliorera la pratique du contrôle et la qualité des produits distribués. Il en résultera plus de satisfaction et une meilleure image du produit. L’ outil indicateur de qualité permettra aussi une appropriation du contrôle par un plus large public : vendeurs, organisateurs de marchés aux truffes, acquéreurs professionnels. Il pourra être adapté à d’autres espèces de truffe. Les outils développés permettront à la filière structurée d’aller vers l’obtention d’une IGP truffe de Bourgogne, en lien avec le projet TRUFFOR.

 

L’intérêt majeur de la truffière pilote de LEUGLAY et de l’expérimentation de la CRAS est la mise au point d’itinéraires techniques solides, qui améliorent la conduite des vergers truffiers, permettent leur extension dans des zones plus difficile (plateaux calcaires, zones inondables), et les préparent aux changements climatiques. À terme, ces pratiques doivent permettre aussi de régulariser les fluctuations de production liées aux aléas météorologiques annuels. Elles pourront s’adapter au delà de la Région et dans différentes situations.  C’est donc l’ensemble de la filière qui est concernée, des producteurs aux utilisateurs. Les sites expérimentaux sont d’envergure nationale et internationale. Ils seront une source d’activité de rencontre et d’échange entre professionnels, scientifiques, formateurs, étudiants, vulgarisateurs et grand public.

 

L’enjeu majeur du volet forestier du projet est le maintien de la ressource truffière en milieu forestier.  La truffe de Bourgogne est en effet une plus-value pour le forestier qui peut la valoriser en plus de la production de bois. Mais encore faut-il d’une part que la ressource lui soit connue, d’autre part qu’il sache gérer sa forêt pour ne pas la perdre. Les résultats du projet permettront au propriétaire de faciliter la prospection de la ressource truffière, grâce aux études de milieu, et à terme l’adaptation de sa gestion au maintien de la production de truffe, grâce aux expérimentations sur les éclaircies.  Outre l’intérêt propre du projet, la renommée du site du Val Suzon comme forêt remarquable de Bourgogne attirera scientifiques, forestiers et étudiants en foresterie et biologistes de la France entière.

 

Les partenaires du projet BIJOU :

      ARTBFC Chef de file

      INRAE

      ONF

      CRPF

      CTIFL

      Naudet

      Chambre Régionale d'Agriculture

      Chambre Interdéparetmentale d'Agriculture du Doubs / Territoire de Belfort

Premiers retours d'expérimentations des différents partenaires du projet Bijou

 

 

 

 

ONF Action 3

 

 

 

CNPF Action 3

 

 

 

INRAE Action 1

       Les arômes de la truffe de Bourgogne (Tuber uncinatum)

 

           

 INRAE Action 2

                          Prélèvements de mycorhizes truffière de la CRAS

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association Regionale des Truffes en Bourgogne