Objectif 1 : caractérisation des milieux forestiers naturels favorables à la truffe


 

En 2020, une stagiaire, Chloé Garcia, de Master 2 Géographie Aménagement Développement de l’Université de Bourgogne réalise un stage de 6 mois. L’objectif est l’utilisation des données LIDAR pour identifier les stations favorables à la Truffe de Bourgogne.

Choix de la zone d’étude

 

L’objectif est de caractériser les stations favorables à la truffe de Bourgogne en prospectant une zone d’une dizaine d’hectares comportant des stations diversifiées (a priori favorables et défavorables).

La zone d’étude a été déterminée en fonction des critères suivants :

  • Accès facile et rapide pour le caveur et le personnel ONF.
  • Site facile à surveiller pour prévenir le cavage sauvage.
  • Zone avec variabilité stationnelle.

Une zone à cheval sur les parcelles 8 et 9 de la forêt domaniale de Val Suzon a été retenue. La zone se situe au niveau d’une combe, avec plusieurs expositions et une certaine variabilité stationnelle. Elle est proche d’une route forestière.

Protocole

 

Première possibilité :

 

Définir des placettes d’une surface fixe et homogène en termes de station et réaliser le cavage exclusivement dans ces placettes.

Cette possibilité a été écartée pour les raisons suivantes :

  • Parcours du chien dans une placette fixe et quelques ares seulement difficilement réalisable.
  • L’hétérogénéité stationnelle rend très difficile la définition de placette homogène sur une surface assez grande pour permettre le cavage.

 

 

Deuxième possibilité :

 

Prospection sur une zone complète. Cest cette deuxième possibilité qui a été retenue.

  • En saison de cavage, la prospection se fait sur la zone complète, en suivant le cheminement du chien. A chaque passage, toutes les truffes sont identifiées et géo-localisées sur GPS Trimble par le TFT ONF. Le cheminement doit aussi être enregistré.
  • Hors saison de cavage (printemps), une description fine des stations de la zone d’étude complètera cette approche. Cette cartographie pourra se superposer aux relevés GPS des truffes et du cheminement pour croiser production de truffes et stations.
  • Un protocole RDI de description de station sera propo ultérieurement. Le protocole de description de sol pourrait être basé sur le protocole FORMANCLIM (protocole terrain ONF RDI – AgroParisTech) qui permettrait d’avoir une approche de la Réserve Utile Maximale, intéressante pour croiser production de truffe et déficit hydrique.

Réalisé  (avril  2020)

 

Les cavages ont commencé en octobre 2018. Au cours des saisons 2018 et 2019 de cavage, 63 truffes ont été récoltées sur les parcelles 8, 9 de la forêt domaniale du Val Suzon.

Trois variétés de truffes ont été recensées : Uncinatum (42 spécimens), Mesentericum (17 spécimens), Excavatum (4 spécimens).

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association Regionale des Truffes en Bourgogne